EN

:::: EAU FORTE ::::                                                                 


création 2016
duo performance d'improvisation visuelle et sonore



vendredi 16 février 2018 | Eau forte 20h30 Relais culturel Pierre Schielé l Thann 

'Eau Forte' est une sorte de cinéma brut et archaïque, celui des origines, celui des cavernes, celui d’avant le cinéma, où des tableaux extatiques émergent du noir, puis brûlent dans la lumière imprégnée d'interstices sonores, et dans lesquels il est question de vie, de mort, de dualité, de désir...
La fragilité du geste tente d'habiter le vide, la vibration de la matière réanime des paysages crépusculaires, les sons et les lumières erratiques venant caresser, révéler une réalité essoufflée, un monde érodé dans lequel seul l'imagination peut réactiver les possibles.

 

 

 

Pour cette nouvelle création, Mathieu Sanchez développe un travail très low tech, un peu archaïque avec beaucoup d’objets de récupération, filme et éclaire en direct ce qui se passe. Il manipule de la matière, des objets et éventuellement des réactions chimiques.
L’idée est de faire sortir un paysage, une relation entre deux objets, de relier la matière tangible avec une matière lumineuse qui devient mobile grâce aux manipulations informatiques.
Patricia Dallio, aux commandes de l'Olitherpe, attrape une palette de sons induits par ce qu'elle va voir à l’image et en travailler la couleur.

 

Patricia Dallio et Mathieu Sanchez sont des marionnettistes et des illusionnistes. Les ficelles de la compositrice harnachée propulsent sa musique dans l’espace, enveloppant les spectateurs dans un nuage de sons inouïs, tandis que la lanterne magique du plasticien projette sur l’écran un monde lilliputien dont nous pénétrons la matière en explorateurs de l’atome. Eau Forte ressemble à une aventure des Avengers de Stan Lee dessinée par Hetzel, l’auteur des gravures des livres de Jules Verne, mais dont la kitscherie hollywoodienne serait remplacée par une immersion vertigineuse dans notre siècle.
Jean-Jacques Birgé, compositeur

Un lent voyage sonore et visuel dans un monde imaginaire fantastique en mouvement perpétuel, un monde organique sensible toujours à la limite de l’intelligible qui réveille des souvenirs individuels et collectifs, des formes extravagantes qui nous font cheminer dans les tréfonds de nos inconscients.
Antoine Schmitt, plasticien programmeur

 

Dossier à télécharger

 

Informations techniques :
Ce spectacle est une petite forme qui se joue en dehors des plateaux de théâtre.
Un "hors les murs" où le public est installé au centre d'une salle obscure face à un écran de cinéma. Les deux artistes sont sur les côtés en face à face. Le public et les performeurs baignent dans une spatialisation sonore en quadriphonie. Durée de la performance environ 40 minutes.
Un technicien sur place est nécessaire pour l'installation et nous avons besoin trois à quatre heures de montage.

 

Jeudi 4 février 2016 | Le Cube, centre de création numérique | Issy-les-Moulineaux dans le cadre de la soirée de vernissage de l'exposition "System Failure"
samedi 28 mai 2016 | 22h00 | festival Orbis Pictus - Palais du Tau | Reims
samedi 2 juillet 2016 | 18h00 | Châteauvillain - dans le cadre de la Fête de l'été, site de l'ancienne usine Le Chameau à Châteauvillain
samedi 8 octobre 2016 | Chaumont - Centre National d'Art Graphique - Le Signe, lors de l'inauguration
jeudi 6 octobre 2016 | Chaumont - salle de répétition du Nouveau Relax
Mercredi 12 avril 2017 | Poitiers| Le Lieu Multiple
vendredi 17 novembre 2017 |  Le Consortium l  Why note l Dijon
 
 

 

Contact diffusion : Colette Poullain
Pour plus d'information
: contact@ciesoundtrack.com